Blog Chasse

Les différents types de gibier en France

Les différents types de gibier

La France, on le sait, est un territoire très riche en diversité. Ses climats, ses paysages, ses milieux naturels peuvent nous emmener d’une côte ensoleillée à de formidables montagnes, de vastes champs à des milieux forestiers. Et autant dire que dans chacun de ces milieux gravitent tout un tas d’espèces pour lesquelles il est commun et autorisé de pratiquer la chasse, communément dénommées « le gibier ». Nous vous invitons donc à un panorama des différents types de gibier sur le territoire français… pour planifier vos prochaines parties ?

Le gibier à plumes et le gibier migrateur

  • Le faisan commun et le faisan vénéré : Le faisan est un véritable incontournable, et ce qui distingue principalement les deux concerne leur milieu : tandis que le faisan commun peuple les campagnes, le faisan vénéré se retrouve en forêt. Ce sont des animaux que l’on chasse
  • La perdrix grise et rouge : tandis que la première est au nord, la seconde se trouve au sud. Elles sont idéales pour la chasse au chien d’arrêt et se montrer particulièrement discret.
  • Les grives et le merle : gibier du chasseur par excellence, on les retrouve dans les campagnes à partir de l’automne.
  • La bécasse des bois : autant animal qu’insulte datée, elle est le gibier fétiche du chasseur, et sa chasse est donc réglementée en fonction de quotas.
  • Les pigeons et tourterelles : de gabarits divers, les tourterelles sont clairement une espèce migratoire là où pigeons se confondent entre sédentaires et migrateurs.
  • Corbeaux freux et corneilles noires (prédateur) : pilleuses par excellences, ces espèces évoluent en groupe.

Le gibier à petit gabarit

  • Le lapin : se produisant très rapidement, les lapins représentent une espèce idéale pour la chasse. Ils sont à la fois moins grands et moins volumineux que les lièvres.
  • Le lièvre : fiez-vous aux longues oreilles !
  • Le blaireau (prédateur) : discret, il évolue la nuit à la recherche de nourriture, causant des dégâts.
  • Les mustélidés : putois, martre, belette, hermine… les espèces sont nombreuses et relativement agressives.

Le gibier à gros gabarit

  • Le sanglier : animal totem, c’est une espèce régulée dont la chasse amène au paiement d’une contribution pour les dégâts causés par les sangliers aux cultures.
  • Le cerf élaphe : le roi de la forêt connaît une population croissante et fait donc l’objet d’un plan de chasse.
  • Le daim : cette espèce est surtout chassée du côté de l’Alsace et concerne moins de 1000 animaux.
  • Le chevreuil : selon les dégâts occasionnés par zones, il peut faire l’objet d’un plan de chasse et est généralement l’objet de chasse en battue.
  • Le renard (prédateur) : connu de tous, il est un féroce prédateur pour le petit gibier de plaine et menace régulièrement l’écosystème.

Spécial gibier de montagne !

  • Les ongulés : tandis que l’isard et le mouflon font l’objet d’un plan de chasse, le chamois évolue dans de nombreuses zones, des Alpes au Jura en passant par les Vosges et, dans une moindre proportion, le massif Central.
  • Les tétras (petit et grand) : les petits gabarits évoluent près des lisières de forêts, mais ne sont chassés que dans les Alpes, tandis que les grands gabarits peuvent être chassés dans les Pyrénées, les Vosges ou encore le Jura.
  • Les oiseaux de montagne (perdrix et gélinotte des bois) : le gibier à plume de montagne fait l’objet de plans de chasse et de restrictions de zones.

Laissez un avis

error: Content is protected !!