Blog Chasse

Quels sont les métiers de la chasse ?

Découvrir les métiers de la chasse

En plus du chasseur (qui est lui-même un métier déclinable), bien des métiers sont associés à la chasse, tant pour la gestion de la faune que l’organisation de la chasse (y compris d’un point de vue administratif) que pour son déroulement le jour-J. Autant de métiers passionnants parmi lesquels vous pouvez sûrement trouver une voie que vous n’imaginiez pas !

Pour la gestion de la faune sauvage

Le classement des métiers dans cette branche sont à découvrir ci-dessous :

Techniciens et agents de la fédération départementale des chasseurs

Le technicien agit en tant qu’expert : à ce titre, il réalise aussi bien des missions de conseil que d’études de terrain et de cas. Sur le terrain et en partie sur ses conseils se déploient les agents, lesquels se chargent de l’opérationnel, ainsi de la réalisation d’actes techniques ou encore de la surveillance de sites.

Le garde-chasse et le guide de chasse

Pour exercer, le garde chasse doit être agréé par le préfet après avoir suivi une formation agricole doublée d’une spécialisation sur la chasse directement (cynégétique) ou plus largement sur l’aménagement du territoire.
Le guide de chasse, lui, n’est pas en lien avec la préfecture, puisqu’il est recruté via le privé. Il agit, comme son nom l’indique, comme un guide, tant sur les milieux que les chasseurs empruntent que sur la faune les peuplant.

Le régisseur

Le régisseur est avant tout chargé de l’administration d’un domaine et il est ainsi recruté par un propriétaire agricole. Un diplôme en gestion avec une spécialisation agricole ou forestière (selon le domaine qui vous intéresse) est donc la bienvenue.

Les éleveurs de chiens et de gibier de repeuplement

Se spécialisant sur des thématiques liées à l’animal et aux aspects administratifs, l’éleveur de chiens est tant au contact des bêtes qu’au contact de l’administration et de la législation ; il doit donc en connaître les deux aspects. L’éleveur de gibier de repeuplement, quant à lui, aura suivi une formation agricole de production animale.

Pour la vénerie : le piqueur (piqueux)

Dans le cas de la vénerie, la meute est le cœur de l’activité, aussi faut-il une personne dédiée à sa direction et son encadrement. On le distingue facilement des chasseurs puisqu’il est à cheval !

Pour l’organisation, l’administration et le déroulement de la chasse

Des métiers un peu plus méconnus et pourtant nécessaires :

Le Directeur de la fédération départementale et régionale des chasseurs

Le Directeur est chargé de l’application de la politique décidée par le CA de la Fédération, et doit ainsi, à ce titre, coordonner tous les services. Un examen spécifique est dédié pour pourvoir le poste.

Le chargé de mission de la fédération des chasseurs

C’est celui qui s’occupe pratiquement de l’organisation des chasses ainsi que de l’extension des partenariats, le développement de nouvelles opportunités… C’est un poste avant tout administratif important, et requérant une formation au minimum bac +5, sur des thématiques liées comme le droit ou encore la gestion et aménagement du territoire.

Le lieutenant de louveterie

Le lieutenant de louveterie répond aux ordres du Préfet et est choisi en fonction de ses compétences, notamment en progressant d’une société de chasse. Des postes-clés, comme trésorier ou secrétaire, sont souvent bien considérés.

Le bagueur

Comme son nom l’indique, le bagueur s’occupe de baguer les bécasses et autres gibiers volants, ceci dans le but de les différencier des autres de la même espèce. Plusieurs formations sont possibles, soit directement au sein de la fédération des chasseurs concernée, soit auprès de l’Office National de la chasse et de la Faune Sauvage, avec un agrément en sus du Muséum National d’Histoire Naturelle.

Le piégeur agréé

Le piégeur agréé agit au nom de l’Office National de la Chasse et de la Faune sauvage. A cet égard, il a suivi une formation dispensée par la Fédération Départementale des Chasseurs et, à ce titre, est habilité par le Préfet à participer à la capture d’animaux sauvages.

Les artisanats de la chasse

Les métiers faisant appel au goût du détail tout aussi passionnants :

Equipementier

Ne nécessitant pas de formation particulière, l’équipementier s’occupe des instruments de chasse, tant pour les couteaux que les vêtements. Il peut les fabriquer et les revendre, ou simplement agir en tant que distributeur.

Armurier

L’armurier s’occupe, à juste titre, des armes. Il est un expert en ce qui les concerne, pouvant s’occuper tant de vendre les armes à feu que de les réparer et les entretenir voire, pour certains d’entre eux, les fabriquer.

Taxidermiste

Le métier de taxidermiste s’apprend aussi bien dans la théorie que dans la pratique, par exemple à travers de stages auprès d’autres taxidermistes.

Laissez un avis

error: Content is protected !!